Volet Social

Le soutien social au Comité est assuré par une Technicienne d’Intervention Sociale et Familiale (TISF), en lien avec le Président de la Commission Sociale.

MISSIONS GENERALES

MissionsVS2

Information – Ecoute et soutien

  • Informer et aider les malades à accéder à l’information (prestations sociales et droits, offre de soins de supports au Comité…..)
  • Conseiller afin de prévenir les difficultés sociales de la personne malade et de son entourage et traitement de ces dernières, le cas échéant
  • Accompagner le malade et sa famille dans l’adaptation et la réorganisation de la vie quotidienne

 

Orientation, Liaison et Coordination

  • Orienter les malades et leur entourage vers les organismes compétents ou des réseaux d’aides existants
  • Faire le relais entre la personne malade et les institutions
  • S’assurer de la coordination en lien avec les différents acteurs

 

Accompagnement dans les démarches

  • Elaborer avec la personne malade un projet d’actions en évaluant les priorités et en choisissant les moyens adaptés
  • Aider à la constitution des dossiers de demande de prestations sociales ou aides financières
  • Mettre en place des aides à domicile
  • Faciliter les démarches administratives

L'AIDE FINANCIERE

Principes généraux

Les bénéficiaires des aides de la Ligue sont les personnes malades du cancer et leur entourage. Un certificat médical est demandé par le Comité afin d’établir la réalité de la maladie cancéreuse.

Les aides financières sont décidées par la Commissions Sociale du Comité au regard des besoins de la personne. Les aides financières accordées par le Comité ont un caractère ponctuel et sont généralement complémentaires des dispositifs d’aide sociale de droit commun. Le fait que les aides soient ponctuelles ne signifie pas qu’elles ne sont pas renouvelables, en cas de nécessité.

Les secours peuvent être alloués pour venir en aide aux personnes :

  • quand la maladie entraîne des frais supplémentaires (aide ménagère, frais médicaux non pris en charge…),
  • quand l'insuffisance de ressources met en péril la vie quotidienne du malade et de sa famille (prise en charge ponctuelle de factures, aide alimentaire exceptionnelle,…),
  • quand des projets de vie s'élaborent et qu'il faut soutenir la reconstruction des personnes (projet professionnel…).

 

S'il s'agit d'une demande en urgence

En raison de sa proximité, et de la souplesse de la structure associative, le Comité peut être interpellé dans des cas d’urgence, et son intervention rapide peut contribuer à débloquer des situations parfois très douloureuses.

Néanmoins, le travailleur social du Comité s'attachera à réintroduire les intervenants sociaux. En effet, le Comité ne doit pas se substituer aux services publics (représentés par les assistants sociaux des hôpitaux, de secteur, des collectivités locales, de l’assurance maladie…).

 

Télécharger le Dossier de demande d’aide financière

L'AIDE HUMAINE

Afin de permettre le retour et le maintien au domicile, et dans l’attente de l’acceptation par les organismes sociaux de la prise en charge des travailleurs au domicile, le Comité Guadeloupe a souhaité mettre en œuvre le plus rapidement possible un relais.

Il s’agit là de créer des conditions d’une prise en charge continue entre l’hôpital et la ville. Autrement dit, ce dispositif a vocation à s’adapter aux évolutions du parcours de soins des personnes malades.

Par convention avec des associations agréées, le Comité finance la prise en charge « d’une auxiliaire de vie sociale » pendant 3 mois, à partir de l’évaluation des besoins du demandeur comprenant 3 aspects :

  • L’état de santé physique et psychique de la personne à prendre en charge,
  • Les incapacités (séquelles invalidantes) pour lesquelles l’aide sera sollicitée,
  • Enfin, les caractéristiques de la personne malade (son environnement social, familial, ses ressources financières et celles de sa famille, personne isolée, et vivant seule, avec des personnes à charge, l’existence d’aidants ou non, précarité sociale…)

La demande est traitée, en première intention, par la Technicienne d’Intervention Sociale et Familiale qui présente le dossier à la Commission Sociale du Comité chargée de l’examiner et de donner ou non son accord. La prestation est payée directement à l’association agréée.

Pour tout renseignement complémentaire relatif au volet social ou actions du Comité, n’hésitez pas à nous contacter au 05.90.21.63.63.

L’aide au malade au Comité, c’est aussi : l’accueil des malades et de leurs proches, la visite des bénévoles, le soutien psychologique, les soins esthétiques, l’activité physique adaptée, des ateliers créatifs divers….